Anthropologie du don – Alain CAILLÉ 

Marcel Mauss, neveu et héritier spirituel de Durkheim, initiateur de l’ethnologie scientifique française, est universellement connu comme un des grands noms de la tradition anthropologique. Aucune discussion sur le don, qu’il s’agisse du don pratiqué dans les sociétés archaïques ou du don des modernes, ne peut ignorer son célèbre Essai sur le don. Mais, pour Alain Caillé et les auteurs regroupés autour de la Revue du MAUSS, si l’Essai est le texte le plus important de toute l’histoire des sciences sociales, c’est parce qu’il contient bien plus encore.…

lire la suite

Ce qui circule entre nous : Donner, recevoir, rendre – Jacques-T Godbout 

La pensée dominante assure que ce qui circule entre les hommes se définit essentiellement par l’échange marchand. Or le lien social n’est pas seulement fait de calculs et d’intérêts réciproques. Fondateur de la pensée libérale, Adam Smith l’avait pressenti il y a deux siècles, et avançait le concept de sympathie, puissant ressort de l’action humaine que les neurosciences mettent aujourd’hui en évidence. Plus tard, c’est Marcel Mauss qui posera les bases théoriques d’une véritable pensée du don.
Sur le bénévolat, le don d’organes, certes; mais aussi sur la famille, l’art, la justice et même, pourquoi pas, la rationalité instrumentale; sur la théorie des jeux et l’analyse stratégique, que nous apprend aujourd’hui ce modèle du don ?…

lire la suite

Théorie de l’agir communicationnel, tome 1 : Rationnalité de l’action et rationnalisation de la société: – Jürgen Habermas

Depuis la première génération des élèves de Hegel, la philosophie tente d’aborder le medium de la pensée postmétaphysique. Sous ces prémisses, la Théorie de l’agir communicationnel tente de poursuivre l’élaboration de quatre thèmes de la pensée postmétaphysique. Par les concepts complémentaires de monde vécu et d’agir communicationnel, j’entends donner tout son sérieux à cette mise en situation de la raison qui, de Dilthey à Sartre et Merleau-Ponty en passant par Heidegger, ne fut accomplie que dans la dépendance à l’égard de la philosophie de la conscience.…

lire la suite

Les sept savoirs nécessaire à l’éducation du futur – E.Morin

Comment envisager le monde nouveau qui nous emporte ? Sur quels concepts essentiels devons-nous fonder notre compréhension du futur ? Sur quelles bases théoriques pouvons-nous nous appuyer pour considérer et surmonter les immenses ruptures qui s’accroissent ? A la demande — et avec l’aide — de l’Unesco, Edgar Morin propose ici le viatique minimal pour nous aider à regarder l’avenir en face. Ce petit texte lumineux, synthèse de toute une oeuvre et de toute une vie, a d’ores et déjà été diffusé dans plusieurs pays du monde.…

lire la suite

Introduction à la pensée complexe – Edgar Morin

Nous demandons à la pensée qu’elle dissipe les brouillards et les obscurités, qu’elle mette de l’ordre et de la clarté dans le réel, qu’elle révèle les lois qui le gouvernent. Le mot de complexité, lui, ne peut qu’exprimer notre embarras, notre confusion, notre incapacité à définir de façon simple, à nommer de façon claire, à ordonner nos idées. Sa définition première ne peut fournir aucune élucidation : est complexe ce qui ne peut se résumer en un maître mot, ce qui ne peut se ramener à une loi ni se réduire à une idée simple.…

lire la suite