La société vue du don – Philippe CHANIAL

Le don fait-il encore société ? Ou, du moins, contribue-t-il encore à certains de ses ressorts essentiels ? Est-il toujours actuel ? En apparence, non. Les sociétés anciennes se sont pensées dans le langage du don mais nous, modernes, parlons un tout autre idiome, celui de l’intérêt notamment. Peut-être nous arrive-t-il encore, dans l’intimité et dans nos relations personnelles, de donner, mais il semble bien illusoire, et surtout bien naïf, de considérer que le don serait toujours au cœur de nos sociétés contemporaines et qu’il contribuerait encore à nourrir liens, échanges et identités sociales.…

lire la suite

Anthropologie du don – Alain CAILLÉ 

Marcel Mauss, neveu et héritier spirituel de Durkheim, initiateur de l’ethnologie scientifique française, est universellement connu comme un des grands noms de la tradition anthropologique. Aucune discussion sur le don, qu’il s’agisse du don pratiqué dans les sociétés archaïques ou du don des modernes, ne peut ignorer son célèbre Essai sur le don. Mais, pour Alain Caillé et les auteurs regroupés autour de la Revue du MAUSS, si l’Essai est le texte le plus important de toute l’histoire des sciences sociales, c’est parce qu’il contient bien plus encore.…

lire la suite

Ce qui circule entre nous : Donner, recevoir, rendre – Jacques-T Godbout 

La pensée dominante assure que ce qui circule entre les hommes se définit essentiellement par l’échange marchand. Or le lien social n’est pas seulement fait de calculs et d’intérêts réciproques. Fondateur de la pensée libérale, Adam Smith l’avait pressenti il y a deux siècles, et avançait le concept de sympathie, puissant ressort de l’action humaine que les neurosciences mettent aujourd’hui en évidence. Plus tard, c’est Marcel Mauss qui posera les bases théoriques d’une véritable pensée du don.
Sur le bénévolat, le don d’organes, certes; mais aussi sur la famille, l’art, la justice et même, pourquoi pas, la rationalité instrumentale; sur la théorie des jeux et l’analyse stratégique, que nous apprend aujourd’hui ce modèle du don ?…

lire la suite

De la nécessité du désordre en démocratie

Dans cet article, je propose de m’appuyer sur une évaluation de dysfonctionnement démocratique partagée par de nombreux citoyens. Pour ce faire, je propose d’appliquer la conjecture de Heinz Von Foerster à la société contemporaine. La conjecture de von Foerster décrit le rapport de causalité circulaire entre une totalité (par exemple, une collectivité humaine) et ses éléments (les individus qui la composent). Elle établit que plus les relations inter-individuelles sont « rigides » plus le comportement de la totalité apparaîtra aux éléments individuels qui la composent comme doté d’une dynamique propre qui échappe à leur maîtrise alors qu’elle sera d’autant plus prédictible par un observateur extérieur.

lire la suite

Par-delà nature et culture, Philippe Descola – Cairn.info

Par-delà nature et culture nous ouvre et nous confronte à la fascinante diversité des peuples, à la déroutante multiplicité de leurs pratiques et de leurs croyances. L’index qui contient les noms des populations mentionnées et la bibliographie en sont des témoignages sans équivoque. Ethnologue spécialiste de l’Amazonie, Descola ne se limite pas ici à cette région du monde et s’appuie sur de très nombreux travaux ethnographiques qui offrent un parcours à travers l’immense variété des usages, anciens ou actuels.

L’objet et l’ambition de ce livre sont pourtant tout autres puisqu’il se propose justement de résister à la fascination de la diversité au profit d’une recherche de systématicité et d’unité, en vue d’une meilleure compréhension des conduites collectives.…

lire la suite

Introduction à la pensée complexe – Edgar Morin

Nous demandons à la pensée qu’elle dissipe les brouillards et les obscurités, qu’elle mette de l’ordre et de la clarté dans le réel, qu’elle révèle les lois qui le gouvernent. Le mot de complexité, lui, ne peut qu’exprimer notre embarras, notre confusion, notre incapacité à définir de façon simple, à nommer de façon claire, à ordonner nos idées. Sa définition première ne peut fournir aucune élucidation : est complexe ce qui ne peut se résumer en un maître mot, ce qui ne peut se ramener à une loi ni se réduire à une idée simple.…

lire la suite