L’émergence et le processus d’interprétation dans l’approche systémique de l’organisation

 

Résumé

Le contexte

L’émergence est ici envisagée comme un interprétant incontournable dans le processus d’interprétation qui est initié lors de l’intervention systémique au coeur d’une organisation humaine. Nous envisageons ces interventions lorsque l’organisation fait face à des incertitudes et que la conception partagée par les observateurs est source de difficultés et irritations provoquées par le doute sur le ou les modes de fonctionnement actuel. Le choix du mot « approche » est délibéré car il ne s’agit pas ici d’appliquer une méthode, un outil de manière linéaire mais de provoquer un processus de réinterprétation de l’organisation qui doit mener via l’étonnement et la surprise à une nouvelle conception de l’organisation observée.…

lire la suite

L’art de raisonner – Conférences de Cambridge (1898) – Ch. S.Peirce

Notes de lecture
 
Ch.S.Peirce a tenu une série de huit conférences à Cambridge en 1898. La cinquième conférence traite de « l’art de raisonner » envisagé comme une pratique méthodique. Dans cette conférence Peirce indique les pistes d’une discipline pour celui qui souhaite cultiver l’art de la pensée. Son exposé apparaît étonnamment moderne. En effet, il préconise une pensée qui allie une pratique de l’observation des qualités sensorielle et esthétique, de l’expérimentation et de la logique. Cette proposition présente des convergences avec des pratiques actuelles qui impliquent les trois dimensions de l’émotionnel, du corps et du mental. 
Ce texte est cohérent avec la philosophie pragmatique de Peirce mettant en relation ternaire trois catégories qui a nommée priméité pour qualité, secondéité pour le fait, tiercéité pour la loi, la règle.
lire la suite

Charles S. Peirce’s Evolutionary Philosophy (Carl R.Hausman)

Dans cette introduction systématique à la philosophie de Charles S. Peirce, l’auteur se concentre sur quatre des conceptions fondamentales de Peirce:

  • le pragmatisme et le développement de Peirce dans ce qu’il a appelé le «pragmaticisme»;
  • Sa théorie des signes;
  • Sa phénoménologie;
  • Et sa théorie selon laquelle la continuité est primordiale pour la philosophie.

Il soutient qu’au centre du projet philosophique de Peirce se trouve une forme unique de réalisme métaphysique, où la continuité et le changement évolutionniste sont tous deux nécessaires à notre compréhension de l’expérience.…

lire la suite

Écrits sur le signe – Charles S. Peirce, Gérard Deledalle 

Toute logique, toute linguistique suppose une théorie du signe, mais celle-ci demeure le plus souvent implicite. L’originalité de Peirce est de s’être très tôt interrogé sur les opérations constitutives de la signification et d’avoir tenté une minutieuse enquête sur. leur fonctionnement. D’où des pages quelquefois étonnantes, car sa sémiologie laisse délibérément de côté toutes les connotations psychologiques, historiques, etc., où vient s’enchaîner la théorie européenne ; ici il ne s’agit que d’un démontage logique, lié à une théorie de la communication.…

lire la suite